Un charcutier traiteur s’apparente, sur certains points, au métier de cuisinier.

En effet, il doit maîtriser les méthodes de conservation et l’art culinaire dans son ensemble.

Les entreprises s’adaptent aux besoins des consommateurs en offrant toutes sortes de produits élaborés, des spécialités du terroir, du prêt à consommer, des plats livrés à domicile, des préparations conviviales et festives. Dans ce métier, il est possible d’exercer des emplois de fabrication ou de vente.

Qu’il soit patron d’un petit commerce familial, employé de grande surface ou de l’industrie agroalimentaire, un charcutier traiteur a une activité fatigante. Il travaille en position debout et le plus souvent dans le froid. Il doit aussi porter les carcasses de viande, utiliser les machines comme le broyeur, le fumoir, le mélangeur.

La préparation des plats cuisinés s’effectue en laboratoire et nécessite une connaissance des appareils de cuisson et de réfrigération pour respecter l’hygiène nécessaire.

Qu’il soit artisan ou salarié, un charcutier traiteur a de longues journées de travail et l’application des 35 h reste fréquemment théorique.

Secteurs d’activités

Dans les  petites charcuteries de quartier ou dans les grandes surfaces, le charcutier traiteur prépare et vend de la viande fraîche de porc, de la charcuterie (jambons, saucisses, boudins, pâtés, terrines …) ainse que des produits à base de volaille, de gibier, de poisson.

Il assure également le commerce de plats cuisinés chauds ou froids et peut réaliser sur commande des buffets, cocktails ou réceptions.

Capacités liées à l’emploi

  • Appliquer la législation en vigueur et les consignes concernant l’hygiène des personnes, des denrées, du matériel et des locaux
  • Intégrer rapidement les techniques nouvelles
  • Mener avec méthode des opérations de durée et de nature différente
  • S’adapter à un travail au froid et en milieu humide
  • Bonne présentation, rigueur et esprit commercial

La formation au CFA Métropole Nice Côte d’Azur

Le CAP charcutier traiteur en deux ans (ou en un an après un CAP boucher)

Poursuite du cursus

Plusieurs diplômes professionnels (non disponibles ce jour au CFA de Carros) :

  • la mention complémentaire MC option traiteur ou MC charcuterie,
  • le bac professionnel alimentation option traiteur.

Le jeune déjà engagé dans la vie active peut préparer un brevet professionnel de charcutier traiteur.